Toutes ces inventions qui ont marqué l'histoire des moyens de transport...



De tout temps, quand un problème se pose à l’humanité, il y a quelque part, dans un petit coin de la planète, un homme ou une femme d’ailleurs, qui tente de le résoudre…  On les appelle les inventeurs.  Certains d’entre eux sont passés à la postérité, d’autres sont restés d’illustres inconnus !  Leurs inventions peuvent changer la face du monde ou valser aux oubliettes…
Voici l’histoire de quelques inventions qui ont, quant à elles, contribué à changer le destin de l’humanité.

3500 avant JC, l’homme invente la roue

Avant que la roue n’existe, il était assez difficile de déplacer les choses.  Vous pouviez les porter, mais le poids des choses que vous pouviez transporter ainsi était assez limité.  Vous pouviez également tirer les objets à déplacer, seul ou plusieurs, avec ou sans l’aide de la force animale, mais là encore vous étiez assez limité dans les choses que vous pouviez faire.
Les Sumériens avaient leur propre méthode pour déplacer les choses…  Ils posaient quelques rondins de bois et faisaient glisser les objets à déplacer sur ceux-ci.  Un jour sans doute, l’un d’entre eux, en observant le manège, eut l’idée de percer un trou au milieu d’une forme ronde et d’y mettre un axe…  La roue était née et nous sommes alors aux environs de 3500 ans avant la naissance du Christ.  L’histoire n’aura pas retenu le nom de celui qui révolutionna à jamais l’histoire de l’homme.

Les toutes premières roues étaient faites en pierre, d’un seul tenant dans un bloc massif.  Peu à peu on eut l’idée de les faire en bois, en trois ou quatre morceaux que l’on assemblait ensemble.  La roue évoluera très peu durant le millénaire suivant, jusqu’à ce que, vers 2000 avant JC, on se mette à fabriquer des roues à jantes et à rayons qui étaient bien plus légères.
De nos jours, les roues sont équipées de roulements à billes et de paliers pour minimiser les frottements et assurer des couples mécaniques fiables.
Nombre d’inventions futures découlent de l’invention de la roue.

300 avant JC, l’homme invente la charrue

Cette invention est bien évidemment majeure.  Les hommes vont pouvoir s’installer et cultiver la nourriture dont ils ont besoin.  Si dès le néolithique nous disposons d’outils pour travailler le sol, comme l’araire par exemple, nous ne pouvons alors que fendre la terre et non pas la retourner.  Cet outil tiré par des bœufs avait déjà nettement améliorer les conditions de vie de celles et ceux qui vivaient de la terre qui, jusque là, n’utilisaient qu’un bâton seul pour travailler le sol. La véritable charrue ( GEOALLO TAXI ), telle que nous nous la représentons encore aujourd’hui, ne naîtra que vers 300 avant JC.  Les premiers socs sont en bois, et il faudra attendre une centaine d’années environ pour commencer à en voir faits en métal.

Ces socs en métal vont permettre de creuser le sol bien plus profondément et ils vont également permettre de travailler des terres beaucoup plus lourdes.  L’effet immédiat sur la production agricole, sera un rendement de 30 % supérieur, le surplus de la production pouvant ainsi être revendu…  L’économie agricole venait de naître. Pour améliorer encore plus les conditions de travail du secteur agricole, on installa des roues aux charrues pour en faire les charrues qui sont parvenues jusqu’à nous. Puisque l’industrie agricole continue à se développer, il faudra trouver des moyens de transport pour déplacer les marchandises…

L’invention du train à vapeur, en Angleterre, en 1804

La toute première locomotive à vapeur voit le jour dans le sud de l’Angleterre, en 1804.  Elle peut alors tirer environ 20 tonnes à une vitesse moyenne de 8 kilomètres à l’heure. A ses débuts, le chemin de fer n’est qu’un réseau privé, installé dans les usines pour faciliter les déplacements de marchandises.  Il faudra attendre une vingtaine d’années environ avant que l’on ne songe à installer un petit tronçon destiné au transport des passagers. L’invention du chemin de fer, qui va permettre le déplacement rapide des diverses marchandises fabriquées un peu partout, va jouer un rôle majeur dans la révolution industrielle en Angleterre d’abord et dans le monde entier ensuite.

1883 : l’invention de l’automobile et son avènement

Le tout premier véhicule que l’on peut qualifier d’automobile date de 1769, c’est celui que l’on appelle fardier de Cugnot. En 1883, un ingénieur français va déposer un brevet pour un petit moteur à essence à deux cylindres de son invention mais il ne construira jamais le véhicule. C’est deux ou trois ans plus tard que Carl Benz va fabriquer le premier tricycle à moteur qui lui permettra d’être le père de l’industrie automobile et devenir célèbre.

Peugeot nous présentera dès 1889, pendant l’exposition universelle, le tout premier véhicule qui fonctionne à vapeur et ce véhicule se présente alors sous la forme d’une automobile tricycle. Vers 1908, Henry Ford inventera son célèbre modèle T ainsi que la production en chaîne des voitures.  Ces deux inventions majeures font que depuis, nous disposons de véhicules automobiles pour nous déplacer à titre privé et individuel.

L’automobile ( Fourriere .Pro ) n’a pas changé que notre façon de nous déplacer, elle a également entraîné de profonds bouleversements sociaux.  L’automobile a permis le développement économique ainsi que le développement culturel.  Nous avons dû aussi revoir toutes nos infrastructures, en construisant de nouveaux réseaux routiers, des places de parkings…  Elle a permis le développement de nombre de secteurs économiques, dans tous les coins du monde…

Toutes ces inventions ont bouleversé la vie de l’humanité à un moment où à un autre de son histoire, et sans l’invention de la roue, qui peut savoir où nous en serions maintenant alors…
Qui sait, la prochaine invention qui révolutionnera complètement nos modes de transport est peut-être déjà occupée à prendre forme dans un petit coin du cerveau de son inventeur !